Rapport de recherche sur la perception du Développement Durable et de l’innovation dans la formation d’ingénieurs à l’Institut polytechnique UniLaSalle (2019-2020).

Résumé

L’enseignement du Développement Durable (DD) est devenu le cœur de nos formations d’ingénieurs dans le cadre des sciences de la vie et de la terre. La représentation qu’en ont les enseignants y joue un rôle central dans la conception des programmes. La perception des enseignants en ce qui concerne le DD et son intégration dans la formation d’ingénieur à UniLaSalle est évaluée à travers un questionnaire à choix multiples utilisant l’échelle de Likert à cinq niveaux et envoyé aux trois sites (Beauvais, Rouen et Rennes) en février 2020. 70% des Enseignants chercheurs ont répondu à la totalité du questionnaire.
Les résultats principaux de cette enquête montrent un consensus fort et se résument à :
-  Le DD se définit d’abord, pour les enseignants d’Unilasalle, comme une responsabilité citoyenne et une pratique.
-  L’axe environnemental est le plus développé dans les enseignements.
-  Objectif premier de l’enseignement du DD : sensibiliser les futurs ingénieurs aux enjeux.
-  La pratique sur site et dans la vie personnelle s’intègre aux objectifs de l’enseignement du DD.
-  Les raisons majeures d’intégrer le DD dans les programmes de formation sont d’accroître le niveau de responsabilisation du futur ingénieur et d’appréhender les problèmes environnementaux.
-  L’innovation est définie par : créer et inventer en modalités pédagogiques et créer des modules spécifiques, dans l’inter et trans disciplinarité, en impliquant les élèves dans les activités de recherche.
-  Les raisons de l’innovation à UniLasalle sont l’adaptation aux besoins des nouvelles générations ingénieurs, l’amélioration continue de la qualité des enseignements et répondre aux demandes du marché de l’emploi.
-  Seulement un tiers des E-C perçoit l’impact de l’enseignement du DD sur les pratiques d’innovation des élèves ; en revanche c’est au niveau de leur projet professionnel qu’un consensus positif se dégage.

Auteur(s)

Fatma Fourati-Jamoussi est enseignant-chercheur en Marketing et Intelligence Stratégique, docteur en Sciences de Gestion diplômée de l’Université Paris Dauphine et membre de l’unité de recherche INTERACT à UniLaSalle. Elle enseigne principalement l’Intelligence Economique et la Veille Stratégique, et dans ce cadre elle a monté un partenariat académique entre Sindup (Editeur de la plateforme de veille stratégique et E-réputation) et UniLaSalle depuis 2018. Ses recherches portent sur l’évaluation de l’usage des outils de la veille stratégique et la mise en place d’un processus de veille au sein des entreprises. Elle a étudié avec les membres d’INTERACT, l’intégration et la perception du développement durable et de l’innovation dans la formation d’ingénieurs, ainsi que l’impact de la digitalisation dans le monde agricole.

Michel J.-F. Dubois, ingénieur agronome, docteur en biologie et titulaire d’une HDR en philosophie, il a fait sa carrière dans les filières agro-alimentaires en recherche et développement. Contribuant au dépôt de plusieurs brevets, il a reçu le prix de l’innovation du SIAL 2006 et a été nominé au prix de l’ingénieur de l’année 2008. Directeur de la spécialité Agriculture de l’Institut UniLaSalle de 2010 à 2015, il y est expert référent en sciences de l’agriculture, enseignant-chercheur HDR en philosophie et membre de l’unité de recherche InTerACT. Auteur d’ouvrages sur la transition énergétique et la transformation de l’esprit scientifique dans la société contemporaine, ses thèmes de recherche sont le développement durable et la relation humain-technique-vivant. Il est chercheur associé au LIED (Paris VII).