Résumé

Depuis la critique des « industries culturelles » formulée par Theodor Adorno et Max Horkheimer en 1944, le milieu technico-médiatique n’a cessé d’évoluer. La télévision a succédé à la radio et au cinéma, et les technologies audiovisuelles ont été peu à peu remplacées ou complétées par les technologies numériques, qui pénètrent aujourd’hui toutes les sphères de l’existence (à travers les ordinateurs personnels, les smartphones, les objets connectés, etc.). Dès ses premiers travaux, Bernard Stiegler avait anticipé la dimension intrinsèquement pharmacologique de ces nouvelles « technologies de l’esprit », susceptibles de capter les attentions et de programmer les désirs, mais aussi de transformer les audiences en publics en ouvrant de nouvelles modalités de contribution. A quelles conditions les technologies numériques pourraient-ils devenir des supports de savoirs partagés et d’individuation collective, et non des dispositifs addictifs détruisant les appareils psychiques ? Nous tenterons de répondre à cette question avec Bernard Stiegler, en mobilisant les acquis de son cours délivré à l’UTC pendant de nombreuses années, sur la « phénoménologie des objets temporels audiovisuels ».

Auteur(s)

Anne Alombert est enseignante-chercheuse en philosophie à l’Université Catholique de Lille. Ses recherches portent sur les relations entre savoirs et techniques, ainsi que sur les enjeux anthropologiques des transformations technologiques contemporaines. Elle est auteure d’une thèse de philosophie effectuée à l’Université Paris Nanterre, qui porte sur les rapports entre vie, techniques et esprit dans les travaux de Gilbert Simondon et Jacques Derrida. Elle est co-auteure du livre Bifurquer, co-écrit avec Bernard Stiegler et le collectif Internation et a participé à l’élaboration du programme de recherche contributive « Plaine Commune Territoire Apprenant Contributif » dirigé par Bernard Stiegler, dans le cadre de l’association Ars Industrialis.

Vidéo de l’intervention d’Anne Alombert à la table ronde "Les industries culturelles et les technologies de l’esprit", le 19 janvier 2021, dans le cadre du séminaire Phiteco 2021 « Penser la technique avec Bernard Stiegler ».